02-Direction Rue Saint-Léon

02-Direction Rue Saint-Léon

Dans mon précédent billet, je vous ai raconté ce qui m’avait fait basculer dans le merveilleux monde du commerce en ligne mais j’en ai encore beaucoup à vous raconter pour que vous soyez témoins de ce rêve qui a pris forme! Vous verrez plus loin que c’est grâce à un rêve que j’ai trouvé le nom de ma boutique en ligne.

Rencontre avec des artisans de cœur

Je vous ai brièvement mentionné ma rencontre avec une créatrice de linge de maison, maintenant je vais vous raconter la “vraie histoire”! C’est carrément un coup de foudre que j’ai eu pour Annie de Casannita. Lorsque j’ai découvert ses créations, tout à fait par hasard, je suis complètement tombée sous le charme de leur beauté et de leur finesse, mais j’ai aussi été charmée par les valeurs d’Annie pour le fait main, l’éco-responsabilité, l’achat local et l’authenticité. Il n’en fallait pas plus pour qu’une collaboration avec elle devienne une évidence. 

À partir de ce moment, je me suis donné comme mission de partir à la découverte de produits et d’artisans locaux. Rue Saint-Léon, c’est donc ça: une série de coups de cœur, mon histoire d’amour avec des artisans locaux qui travaillent avec leurs mains… et leur cœur. Dans mes prochains billets de blogue, je vous parlerai de chacun de ceux avec qui j’ai eu envie de bâtir ce beau projet.

À la recherche du nom parfait

Couvertures catalogne tissées au métier à tisser sur comptoir de bois et armoire vert sauge

Une fois que la décision était prise de créer une boutique en ligne et que sa mission était claire, il me fallait lui trouver un nom! C’est tout naturellement que j’ai eu envie d’un nom me ramenant à mes racines, à mes ancêtres. Comme ma grand-mère maternelle, Laurette, a enseigné à ma mère à tisser des catalognes au métier à tisser, j’ai voulu m’inspirer d’elle. Vous vous souvenez des catalognes, ces magnifiques couvertures bien lourdes et colorées qui nous apaisaient et nous réconfortaient quand on était petits? Elles étaient probablement les ancêtres de ce qu’on appelle aujourd’hui des couvertures lestées et qui sont si populaires pour calmer l’anxiété! Avouez toutefois que les catalognes ont beaucoup plus de charme. En voici d'ailleurs deux qui ont été tissées par ma mère et ma grand-mère! (Elles ne sont pas à vendre, désolée!)

Mais je m’égare… Donc pour trouver le nom de ma boutique, j’ai créé des tableaux d’inspiration, j’ai fait la liste des prénoms de mes parents, de mes grands-parents, de leurs villages natals … C’est ainsi que j’ai obtenu l’information que ma grand-maman Laurette était née dans le village de Saint-Léon. Ce nom sonnait doux à mon oreille mais j’avais le sentiment que c'était incomplet.

 Une de mes cousines m’a alors dit: “Fais une demande claire et le nom de ta boutique te sera révélé dans tes rêves.” Je ne peux pas dire que j’y croyais vraiment, mais j’ai joué le jeu. Et bien, croyez-le ou non, quelques nuits plus tard, j’ai rêvé que quelqu’un me suggérait un nom et je lui répondais: “Merci, mais mon nom est déjà trouvé. Ma boutique s’appellera Rue Saint-Léon.” À mon réveil, il n’y avait plus aucun doute possible, j’avais trouvé le nom de ma nouvelle entreprise!

Il faut aussi que je vous dise que dans les jours suivant ce rêve, j’ai appris que mon grand-père paternel (mon grand-papa Lorenzo, qu’on appelait affectueusement « grand-papa Zozo ») avait habité dans une maison sur la rue Saint-Léon à Jonquière (quand les planètes sont vraiment alignées!). “Toute est dans toute”, comme on dit! Grand-papa Zozo, qui avait un sens de la communauté très développé, s’est donc invité tout naturellement dans le concept de ma boutique en ligne. 

En passant, la petite chaise que vous voyez sur la photo, elle a été fabriquée par mon grand-papa "Lou" (Ovila de son vrai nom), le papa de ma mère. Quand je vous dis que mes ancêtres m'accompagnent dans cette aventure!

Je pense bien que tout ce beau monde serait pas mal fier d’avoir contribué à leur manière à ce beau projet. Je les porte en moi avec toutes les valeurs qu’ils m’ont léguées.

Vous aussi, je vous porte en moi, parce que c’est surtout pour vous que j’ai voulu créer cet espace boutique!

Bonnes découvertes!

 Isabelle Deschênes, fondatrice et fière propriétaire de Rue Saint-Léon

Retour au blog